Brûler massivement du bois aggrave les changements climatiques

Le bois utilisé pour la production d’électricité est-il vraiment une source d’énergie neutre en carbone, comme le présument l’Union européenne et les États-Unis? Bien au contraire, estime John D. Sterman, chercheur au MIT. Brûler du bois émet plus de carbone que brûler du charbon et ce carbone n’est jamais réabsorbé à 100 % par la repousse de la forêt. Et pendant son séjour dans l’atmosphère, il contribue au réchauffement du climat et à l’acidification des océans. Continuer la lecture de « Brûler massivement du bois aggrave les changements climatiques »

Quelles traces d’anciennes civilisations industrielles auraient-elles pu laisser?

Nous présumons habituellement qu’il n’y a pas eu d’autres civilisations que celles des humains dans l’histoire de la Terre. Mais qu’en savons-nous au juste? S’il y avait eu d’autres espèces intelligentes dans le lointain passé de la planète, quelles traces auraient-elles laissées? Et où devrions-nous les chercher? Ces questions ne sont pas que théoriques : elles nous permettent d’envisager l’Anthropocène et l’avenir de l’humanité sous des angles nouveaux et différents. Continuer la lecture de « Quelles traces d’anciennes civilisations industrielles auraient-elles pu laisser? »

Les possibilités de séquestration du carbone dans les sols agricoles seraient surévaluées

L’augmentation de la teneur en carbone des sols agricoles et forestiers a souvent été avancée comme moyen de lutter contre les changements climatiques. L’initiative française « 4 pour 1000 » cherche même à réunir tous les acteurs du secteur agricole autour d’un objectif d’augmentation de 0,4 % par année pendant 20 ans du carbone du sol. Une récente étude britannique vient toutefois apporter un sérieux bémol : les pratiques recommandées, bien qu’efficaces et louables pour les sols, comportent de sérieuses limites pratiques limitant leur effet sur le climat. Continuer la lecture de « Les possibilités de séquestration du carbone dans les sols agricoles seraient surévaluées »

Vers un retour du charbon en Inde?

On vante souvent les efforts de l’Inde pour accroître sa production d’électricité décarbonée, que ce soit au moyen du nucléaire ou des énergies intermittentes. Mais les plus récentes nouvelles montrent que l’Inde vient de réduire ses aspirations nucléaires des deux tiers et que son programme PV/éolien a connu d’importants ratés en 2017. Dans un contexte de demande électrique en croissance rapide, le charbon risque de prendre le relais ces prochaines années. Continuer la lecture de « Vers un retour du charbon en Inde? »

Évaluer la soutenabilité des scénarios de transition énergétique

Les grands scénarios de transition énergétique sont-ils vraiment aussi soutenables qu’on le prétend? Tiennent-ils réellement compte de tous les critères voulus de justice sociale et de respect des limites planétaires, ou se contentent-ils de limiter les émissions de CO2? Une équipe finlandaise dirigée par Michael Child s’est récemment penchée sur ces délicats enjeux. Elle a évalué les scénarios existants et proposé quelques garde-fous pour l’élaboration des prochains plans de transition. Continuer la lecture de « Évaluer la soutenabilité des scénarios de transition énergétique »

L’Égypte ancienne a réagi aux changements climatiques

La fin de l’âge de bronze a été marquée par un climat très chaud, de graves sécheresses, des migrations massives et par l’effondrement en cascade des civilisations du Moyen-Orient. Seul le Nouvel Empire égyptien a pu se maintenir un moment. Des travaux archéologiques récents montrent que les anciens Égyptiens ont réagi à la crise en réformant massivement leur agriculture, ce qui leur a permis de gagner du temps face à la montée du chaos. Continuer la lecture de « L’Égypte ancienne a réagi aux changements climatiques »

Sables bitumineux de l’Alberta : un plafond d’émissions rempli de trous

En vertu d’une entente signée en 2016, l’Alberta s’est engagée à limiter à 100 millions de tonnes par année les émissions de gaz à effet de serre liés à l’exploitation des sables bitumineux. On a beaucoup critiqué ce seuil, jugé beaucoup trop élevé. Mais il apparaît maintenant que cette « limite » comporte d’importantes échappatoires – l’équivalent des émissions d’un petit pays comme le Costa Rica ou le Nicaragua. Continuer la lecture de « Sables bitumineux de l’Alberta : un plafond d’émissions rempli de trous »

L’humidité des sols ne suffira plus à contenir les futures canicules en Russie

Le blogue Global-climat rapporte une étude de la revue Nature Climate Change qui montre que l’assèchement du climat sibérien, surtout au printemps, aggrave les effets du réchauffement climatique dans cette région. (PG)

global-climat

Des modélisations climatiques montrent que l’effet modérateur de l’humidité du sol sur les températures estivales risque de ne plus tenir en Russie. Dans les conditions actuelles, tous les phénomènes de blocage atmosphérique ne conduisent pas à des vagues de chaleur extrêmes. Mais à la fin du siècle, en cas de poursuite des émissions massives de gaz à effet de serre, les futures circulations de blocage comme celle observée en Russie en 2010 entraîneront un réchauffement amplifié, plus important que l’effet du changement climatique moyen. Le refroidissement par évaporation ne jouera plus son rôle d’atténuation des vagues de chaleur.

La canicule de l’été 2010 en Russie fut l’une des plus sévères des annales. Deux facteurs ont favorisé cet événement extrême : une circulation anticyclonique quasi-stationnaire anormalement étendue et l’épuisement de l’humidité du sol au printemps. De nos jours, il est rare de voir des configurations météorologiques aussi prononcées qu’en 2010. Les niveaux…

Voir l’article original 827 autres mots

Une étude confirme le lien entre le réchauffement de l’Arctique et le froid polaire aux USA

Comment expliquer les vagues de froid arctique aux latitudes moyennes? Une théorie émergente, décrite dans le blogue Global-climat, explique que les températures élevées de l’Arctique affaiblissent le gradient de température nord-sud. Avec comme conséquence un courant-jet affaibli qui a tendance à onduler davantage, permettant des déplacements vers le sud des masses d’air polaires. Ces méandres peuvent d’ailleurs aussi bien favoriser un flux d’air chaud vers le nord. Les épisodes de chaleur et de froid extrêmes seraient donc susceptibles de persister plus longtemps. (PG)

global-climat

Des scientifiques de l’Université Rutgers et de l’Atmospheric and Environmental Research (AER) confirment le lien entre l’élévation des températures de l’Arctique et la fréquence des conditions hivernales extrêmes aux États-Unis.

Une nouvelle étude publiée dans Nature Communications se penche sur les derniers hivers de l’hémisphère nord marqués par un fort contraste entre un Arctique chaud et des continents froids.

Le réchauffement planétaire dû aux gaz à effet de serre est censé favoriser les phénomènes météorologiques extrêmes, les vagues de chaleur et les sécheresses ainsi que de fortes précipitations. Cependant, au cours des deux ou trois dernières décennies, l’Amérique du Nord et l’Eurasie ont connu des vagues de froid extrêmes et d’importantes chutes de neige en hiver.

Ce que l’on sait, c’est que le réchauffement est particulièrement marqué dans le grand nord. Ce qui reste à démontrer, c’est que la circulation atmosphérique s’en trouve perturbée. Il s’agit d’un sujet actif de recherche, qui…

Voir l’article original 971 autres mots

Les émissions mondiales de CO2 repartent à la hausse

En 2017, la croissance de la production énergétique mondiale a été dominée par les carburants fossiles, notamment par un retour en force du charbon. En conséquence, les émissions de CO2, qui étaient assez stables depuis trois ans, ont augmenté de 1,4 % l’année dernière. Il s’agit là des principaux constats du nouveau rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie (IEA) sur le statut mondial de l’énergie et des émissions de gaz carbonique, qui montre une dégradation de presque tous les indicateurs. Continuer la lecture de « Les émissions mondiales de CO2 repartent à la hausse »