Le bilan douteux de la CCS aux États-Unis

Selon l’autorité de surveillance financière des États-Unis (GAO – Government Accountability Office), le département de l’Énergie a investi environ 1,1 milliard de dollars entre 2009 et 2015 dans neuf projets de capture et séquestration du carbone (CCS). De ces neuf projets, à peine trois ont été menés à terme et seulement deux sont toujours en activité. Bien que la technologie fonctionne, ses coûts sont élevés et ses bénéfices incertains. Le GOA déplore qu’on ait subventionné à la hâte des projets ayant si peu de chances de réussite. Continuer la lecture de « Le bilan douteux de la CCS aux États-Unis »

Combien de charbon pour un panneau solaire?

On affirme souvent que les panneaux photovoltaïques ne sont pas soutenables parce qu’il faut absolument utiliser du charbon pour raffiner le silicium dont ils sont composés. Mais combien de charbon faudrait-il au juste pour compléter le volet photovoltaïque de la transition énergétique? Une rapide analyse montre que les quantités nécessaires sont insignifiantes et qu’elles ne constituent en aucun cas un frein à la transition. Continuer la lecture de « Combien de charbon pour un panneau solaire? »

Pétrole et gaz de schiste américain : l’état des lieux

Les zones d’exploitation du pétrole et du gaz de schiste sont dans un état de déplétion beaucoup plus avancé que ce que laissent entendre les statistiques de l’EIA, l’agence américaine d’information sur l’énergie. C’est du moins ce qu’avance le géologue canadien David Hughes, dans un rapport publié en décembre 2021 par le Post Carbon Institute. L’EIA prévoit un niveau de production élevé jusqu’en 2050, mais le total représente 4,5 fois les réserves de pétrole et 3,6 fois les réserves de gaz démontrées, ce qui paraît douteux. Continuer la lecture de « Pétrole et gaz de schiste américain : l’état des lieux »

Le retour d’une technologie ancienne aide l’Australie à gérer sa variabilité électrique

Les renouvelables ont battu un nouveau record de taux de pénétration en Australie méridionale à la fin de novembre 2021. La demande locale de cette province a été couverte à 100 % par le solaire et l’éolien pendant une période de 93 heures consécutives, ce qui constitue un record mondial pour un réseau de cette importance. L’exploit a été rendu possible grâce au retour inattendu d’une très vieille technologie électrique, qui facilite la régulation de la fréquence du réseau dans un contexte où l’approvisionnement électrique est soumis à des fluctuations croissantes. Continuer la lecture de « Le retour d’une technologie ancienne aide l’Australie à gérer sa variabilité électrique »

L’Australie, championne de la transition dès 2030?

L’Australie se lance actuellement dans un effort de transition écologique particulièrement audacieux. On prévoit que l’électricité y sera 100 % renouvelable certaines journées dès 2025. Les carburants fossiles ne joueront plus qu’un rôle d’appoint en 2030. Il ne s’agit pas d’un simple modèle, mais d’un projet qui est déjà bien lancé avec les parties prenantes. Les défis techniques sont identifiés, de même que le processus pour les résoudre. L’Australie, aujourd’hui connue comme un leader du charbon, pourrait disposer du système renouvelable le plus avancé au monde en 2030. Continuer la lecture de « L’Australie, championne de la transition dès 2030? »

Quel niveau de sobriété faut-il viser?

Les discussions sur la transition énergétique se terminent souvent sur le constat que la sobriété est importante. L’ennui, c’est que ce concept n’est pas défini. Quel serait un mode de vie compatible avec les limites planétaires? Faut-il retourner à une civilisation purement agraire? Ou à l’âge de pierre? Une étude publiée en 2020 s’est intéressée à la question de l’énergie nécessaire au maintien d’un mode de vie « décent ». Leur conclusion : il est aujourd’hui possible d’avoir des frigos et des téléphones tout en consommant moins d’énergie que des paysans du XIXe siècle. Continuer la lecture de « Quel niveau de sobriété faut-il viser? »

Que contient une antenne 5G?

Quels sont les métaux et les autres matières premières composant une antenne 5G? Un lecteur m’a fait parvenir un document technique expliquant les matériaux utilisés, composante par composante. Les antennes 5G transmettent des signaux à haute fréquence, qui sont moins puissants et qui portent moins loin, mais qui permettent de transmettre plus d’information. Les terres rares et les métaux peu courants y abondent, souvent utilisés dans des alliages ou comme dopants pour améliorer la sensibilité et la performance des circuits. Continuer la lecture de « Que contient une antenne 5G? »

Pourquoi la Chine manque-t-elle d’électricité?

Prévisualiser(ouvre un nouvel onglet)

Quelle est la cause des délestages électriques qui affligent actuellement une grande partie de la Chine? Les médias ont vite sauté sur deux hypothèses pour expliquer la sous-production des usines électriques chinoises : l’embargo sur le charbon australien et la chute de la production en Chine même. Ces deux pistes ne résistent toutefois pas à l’analyse : le charbon australien n’a jamais pesé très lourd dans la balance et la production chinoise de charbon a progressé plutôt que reculé ces dernières années. L’explication se trouve sans doute plus au niveau du prix que des quantités produites. Continuer la lecture de « Pourquoi la Chine manque-t-elle d’électricité? »

Déficit de production en vue pour le cobalt et le nickel

La production de cobalt et de nickel va continuer à augmenter, mais pas à un rythme suffisant pour couvrir tous les besoins de l’industrie des batteries. Il s’agit là du principal constat d’une nouvelle étude du Bureau d’études géologiques de la Finlande (GTK) publiée le 31 juillet. La production ne pourra pas augmenter au même rythme que la demande, en partie en raison de limites géologiques qui se précisent, mais surtout parce que les délais de mise en exploitation sont très longs et que la demande explose rapidement. Continuer la lecture de « Déficit de production en vue pour le cobalt et le nickel »

La production de métaux à la hausse en contexte de déplétion

Dans le monde, la teneur en métal des divers minerais diminue progressivement. Quelles sont les conséquences de cette situation sur la production des métaux? Sur les techniques d’exploitation? Sur la capacité de l’industrie minière à répondre à nos besoins à long terme? Voilà quelques-uns des thèmes qu’aborde une récente étude de Simon P. Michaux, un géologue australien à l’emploi de la commission d’études géologiques de la Finlande. Le document dresse un tableau très intéressant des enjeux liés à la déplétion minière et de la manière dont l’industrie s’y adapte. Continuer la lecture de « La production de métaux à la hausse en contexte de déplétion »