Le Mexique est devenu un importateur net de pétrole

C’est une nouvelle importante, mais qui est passée inaperçue dans la presse. Le Mexique est passé du statut d’exportateur net à celui d’importateur net de pétrole en novembre 2018. C’est une première en plus de 50 ans pour ce pays, qui était encore l’un des principaux exportateurs mondiaux il y a 15 ans à peine. En plus d’amorcer une ère d’incertitude pour ce pays à l’économie déjà fragile, ce renversement confirme aussi que la déplétion pétrolière est partout à l’œuvre. Continuer la lecture de « Le Mexique est devenu un importateur net de pétrole »

Le nucléaire chinois au point mort

La Chine n’a pas autorisé la mise en chantier d’une seule centrale nucléaire depuis la fin de 2016. Les experts évoquent de plus en plus ouvertement le gel définitif du programme nucléaire chinois. Pourquoi cette soudaine désaffection pour l’atome? Il existe un effet Fukushima non négligeable. La croissance plus lente de la demande énergétique joue aussi. Mais le principal obstacle demeure que le nucléaire coûte aujourd’hui 20 % plus cher que le solaire et l’éolien et que l’écart s’accroît. Continuer la lecture de « Le nucléaire chinois au point mort »

L’énergie pétrolière américaine en six tableaux

On reproche souvent aux estimations de la production pétrolière de ne reposer que sur le volume de la production, en barils, plutôt que sur son contenu énergétique réel. Le détail a son importance, parce que le pétrole que l’on extrait de nos jours est de moins bonne qualité qu’avant. À quantité égale, un pétrole de très mauvaise qualité – comme le pétrole de schiste – peut fournir de 20 à 25 % moins d’énergie qu’un excellent brut. Une étude publiée ce mois-ci innove en montrant l’évolution récente et à venir de la production pétrolière américaine exprimée en contenu énergétique. Continuer la lecture de « L’énergie pétrolière américaine en six tableaux »

L’EROI, à manipuler avec précaution

Beaucoup de discussions sur l’énergie font appel au concept de taux de retour énergétique (TRE), aussi connu sous ses abréviations anglaises d’EROEI ou d’EROI. Mais en dépit de son apparente simplicité, le TRE doit être manipulé avec prudence, surtout lorsqu’il s’agit de comparer des sources d’énergie se présentant sous des formes différentes ou exigeant une transformation ultérieure. Le pétrole brut, par exemple, n’est pas utilisable tel quel, contrairement à l’électricité issue d’un panneau solaire. Continuer la lecture de « L’EROI, à manipuler avec précaution »

Le prix des panneaux solaires repart à la hausse

En mai dernier, la décision du gouvernement chinois de couper les subventions consenties à l’énergie solaire a provoqué le chaos dans l’industrie locale des panneaux photovoltaïques. Le choc se résorbe toutefois plus vite que prévu et le prix du panneau solaire repart à la hausse. La fin des subventions a nui au déploiement d’installations solaires en Chine, mais pas autant qu’on l’avait d’abord craint. Dans l’ensemble, le secteur chinois des renouvelables est soutenu par une forte demande en énergie. Continuer la lecture de « Le prix des panneaux solaires repart à la hausse »

La (trop) lente diffusion des technologies énergétiques

Le progrès technologique peut-il vraiment nous sauver? Si une nouvelle forme d’énergie salvatrice était inventée demain, pourrait-on la déployer assez vite pour décarboner le monde d’ici 2050? Les travaux d’une équipe dirigée par Robert Gross, de l’Imperial College de Londres, concluent que le délai moyen d’adoption des quatre dernières grandes technologies de production électrique a été de… 43 ans. Et encore, au terme de ce délai, ces technologies étaient bien établies, mais pas encore dominantes. Continuer la lecture de « La (trop) lente diffusion des technologies énergétiques »

Comprendre le Green New Deal

Pourquoi le Green New Deal déchaîne-t-il tant de passions aux États-Unis? Cette résolution de 14 pages, présentée au Congrès américain le 7 février dernier par la représentante Alexandria Ocasio-Cortez et le sénateur Ed Markey, propose de profonds changements aux principes guidant l’action du gouvernement fédéral américain. Cette analyse montre que si la dimension écologique du document est assez convenue, la partie politique est une véritable bombe, qui s’attaque de front aux acquis de 40 ans de gouvernance néolibérale. Continuer la lecture de « Comprendre le Green New Deal »