Pas assez de pétrole ou trop de demande?

La récente hausse du prix du pétrole a provoqué toutes sortes de spéculations dans les grands médias. Pour certains, « le pétrole manque » et les prix vont atteindre des sommets inégalés d’ici quelques mois. Quelques-uns y voient même le début du pic pétrolier. Pour d’autres, si l’Arabie et la Russie ouvrent les vannes de leurs énormes réserves, le prix du pétrole ne va pas tarder à s’effondrer. La vérité, comme toujours, se trouve quelques part entre ces positions extrêmes. Continue reading « Pas assez de pétrole ou trop de demande? »

Pic pétrolier ou pic de la demande pétrolière?

On entend souvent dire que le pic pétrolier n’est pas un problème parce que les renouvelables vont tuer la demande en carburants fossiles bien avant que leur déplétion ne devienne un problème. C’est la thèse du « pic de la demande pétrolière » (peak oil demand), très répandue dans les milieux économiques et chez certains écolos, parce qu’elle offre une vision rassurante de l’avenir. Mais c’est aller un peu vite en affaires, objecte Robert Rapier. Pour lui, il n’y a aucun signe réel de plafonnement de la demande et le pic pétrolier va nous frapper bien avant. Continue reading « Pic pétrolier ou pic de la demande pétrolière? »

Pas assez de carbone fossile pour alimenter les pires scénarios climatiques

Les scénarios climatiques qui montrent des niveaux de CO2 extrêmement élevés pour 2100 sont-ils réalistes? En général, ils tiennent pour acquis que les carburants fossiles ne manqueront pas et que seules des mesures délibérées de restriction de la consommation permettront de limiter les taux de CO2 à des niveaux plus ou moins tolérables. Mais reste-t-il réellement assez de carburants fossiles à brûler? Selon deux experts français, le pic pétrolier va faire chuter les émissions bien avant d’atteindre les quantités de carbone prévues par les deux scénarios les plus inquiétants – RCP 6.0 et RCP 8.5. Continue reading « Pas assez de carbone fossile pour alimenter les pires scénarios climatiques »

La sécurité des pipelines québécois remise en doute

Dans un rapport rendu public aujourd’hui, le groupe écologiste Équiterre s’inquiète de la sécurité des pipelines au Canada, et plus particulièrement au Québec. En dépit des assurances du gouvernement et de l’industrie, le nombre d’incidents – y compris de déversements – augmente. Pas moins de 55 % des incidents rapportés au Québec depuis 2008 sont survenus durant la seule année 2017. Selon Équiterre, les technologies de surveillance fonctionnent mal et la réglementation est peu ou pas appliquée. Continue reading « La sécurité des pipelines québécois remise en doute »

Entrevue avec M. King Hubbert, père du pic pétrolier

Le 8 mars 1956, le géologue pétrolier M. King Hubbert a déclaré à 500 représentants médusés de l’industrie pétrolière américaine que la production de pétrole du pays allait connaître son pic entre 1966 et 1971. Il est entré dans la légende lorsque sa prédiction s’est vérifiée à la fin de 1970. Mais l’homme demeure peu connu. Une rare entrevue, réalisée par Steve Andrews en 1988 et republiée en 2015, nous donne un aperçu de ses travaux et du prix personnel qu’il a dû payer pour avoir joué les Cassandre. Continue reading « Entrevue avec M. King Hubbert, père du pic pétrolier »

Le pic pétrolier, déclencheur de la guerre civile syrienne

Il est généralement admis que la sécheresse et le prix élevé des denrées alimentaires ont joué un rôle important dans le déclenchement de la guerre civile qui ravage maintenant la Syrie depuis plus sept ans. On reproche aussi à Bashir al-Assad de s’être comporté durement en ne tentant pas d’alléger les souffrances de son peuple au début de la crise. Mais il n’en avait simplement plus les moyens. La production pétrolière du pays déclinait rapidement après son pic de 1996 et les finances de la Syrie étaient devenues extrêmement précaires. Portrait d’une lente descente aux enfers. Continue reading « Le pic pétrolier, déclencheur de la guerre civile syrienne »

Anatomie du pic pétrolier en deux tableaux

Selon Colin J. Campbell, l’un des géologues pétroliers qui a popularisé le concept de pic pétrolier, la production mondiale de pétrole et de gaz naturel devrait plafonner vers 2020, puis diminuer d’environ 45 % d’ici 2050. De plus, la production conventionnelle devrait continuer à dominer en ce qui concerne l’énergie nette livrée par l’industrie, parce que le bilan du pétrole extralourd, polaire off-shore est miné par le faible taux de retour de son exploitation. Deux tableaux synthétiques décrivent ces tendances. Continue reading « Anatomie du pic pétrolier en deux tableaux »