Quel est l’équivalent en laitue d’un litre d’essence?

Combien d’aliments faut-il pour apporter autant d’énergie qu’un litre d’essence ou de diesel? C’est l’idée un peu curieuse que j’ai eue il y a quelque temps. Le calcul est assez simple. Un litre d’essence représente 9,63 kWh d’énergie, soit 8 285 kcal (kilocalories, abrégées « calories » dans le langage courant). Ce qui est l’équivalent de 3,3 kilos de bœuf ou de 55,2 kilos de laitue. Vous ne verrez plus jamais votre assiette du même œil… Continuer la lecture de « Quel est l’équivalent en laitue d’un litre d’essence? »

Les émissions pétrolières en trois tableaux

Quel est le niveau des émissions de CO2 liées aux activités de production pétrolière, plutôt qu’à la combustion du pétrole lui-même? La firme de scouting pétrolier Rystad a abordé la question lors d’un séminaire en ligne organisé à l’intention de l’industrie et d’observateurs, le 16 juillet dernier. Il apparaît que le mode d’extraction du pétrole fait une différence importante. Le torchage est également une source d’émissions majeure et les différences d’un pays à l’autre sont considérables. Continuer la lecture de « Les émissions pétrolières en trois tableaux »

Vers une explosion du prix du pétrole?

L’analyste pétrolier américain Art Berman estime que la production pétrolière américaine va chuter de 50 % au cours de la prochaine année en raison d’une baisse marquée des forages. La production quotidienne moyenne, qui atteignait 12,3 millions de barils par jour en 2019, devrait se situer aux alentours de 7,8 millions de barils dans un an. L’idée d’une « indépendance énergétique américaine », qui était déjà un mythe en soi, devrait voler aux éclats et les États-Unis auront fort à faire pour acheter le pétrole manquant sur un marché international déjà soumis à de fortes pressions. Continuer la lecture de « Vers une explosion du prix du pétrole? »

Le Canada, champion des subventions pétrolières par habitant

Selon une étude de Oil Change International et de Friends of the Earth US publiée en mai, les subventions gouvernementales directes à l’industrie des carburants fossiles a augmenté ces dernières années, alors que l’appui aux énergies renouvelables diminuait. Fait intéressant, les États-Unis n’ont pas subventionné leurs carburants fossiles de manière aussi importante. Le pays ayant versé la plus grande masse de subventions est la Chine, tandis que le pays ayant consenti le plus grand effort financier par habitant est de loin le Canada. Continuer la lecture de « Le Canada, champion des subventions pétrolières par habitant »

Pétrole : le prix et la demande se rétablissent graduellement

Les médias ont été prompts à souligner la débandade des prix du pétrole en avril. Ils montrent moins d’empressement à parler de leur redressement actuel, qui est lent mais soutenu. Les contrats à terme à prix négatif n’ont duré que quelques jours et le prix du pétrole a aujourd’hui retrouvé son niveau du début de mars. Il reste déprimé, mais pas à un niveau représentant un enjeu existentiel immédiat pour l’industrie pétrolière. Continuer la lecture de « Pétrole : le prix et la demande se rétablissent graduellement »

La fermeture de puits de pétrole, une option risquée et coûteuse

S’il y a une chose que les entreprises pétrolières cherchent à éviter à tout prix, c’est la fermeture temporaire de puits. Car le redémarrage est toujours coûteux et il est souvent impossible de retrouver le débit d’origine. Au point où certains experts se demandent si les fermetures actuelles, loin de préserver la ressource, n’accéléreront pas la déplétion pétrolière. Et au point aussi où les ingénieurs russes envisagent de brûler le pétrole excédentaire, plutôt que de ralentir la production. Continuer la lecture de « La fermeture de puits de pétrole, une option risquée et coûteuse »

La demande pétrolière en baisse de 6,4 % en 2020

Rystad Energy, l’agence de renseignement privée du secteur pétrolier, a publié hier une mise à jour de son rapport sur les effets de la Covid-19. L’accent est mis sur les effets de la crise sur le secteur énergétique. On prévoit une baisse de 6,4 % de la demande pétrolière sur l’ensemble de l’année 2020. La firme indique aussi que la pandémie montre d’évidents signes de ralentissement en Europe occidentale. Le nombre de décès devrait rester modéré, compte tenu des quantités très élevées de personnes réellement infectées. Continuer la lecture de « La demande pétrolière en baisse de 6,4 % en 2020 »

Covid-19 : 2,9 millions de Français atteints le 1er mai?

Près de 2,9 millions de Français pourraient être atteints de Covid-19 d’ici le 1er mai, pour un total de 19,2 millions de cas dans le monde. La crise sanitaire, bien que brutale, aura toutefois un effet limité sur la production pétrolière mondiale, qui ne devrait diminuer que de 4 % en 2020. Il s’agit là des principales conclusions d’un rapport à diffusion limitée publié le 24 mars par Rystad Energy, l’un des leaders du renseignement pétrolier dans le monde. Continuer la lecture de « Covid-19 : 2,9 millions de Français atteints le 1er mai? »

L’Amérique latine devient un importateur net de pétrole

L’Amérique latine consomme aujourd’hui plus de pétrole qu’elle n’en produit et à ce titre, est devenue une région importatrice de pétrole. C’est la conclusion à laquelle en arrive l’analyste argentin Demián Morassi, à la lumière des données publiées dans la récente édition du BP Statistical Review of World Energy. Cette nouvelle donne n’est pas une surprise complète, dans la mesure où l’Amérique latine a atteint son pic de production pétrolière dès 2006. Continuer la lecture de « L’Amérique latine devient un importateur net de pétrole »

Il faudra 2 830 ans pour restaurer les sites pétroliers de l’Alberta

Au rythme actuel, les travaux de fermeture des 250 000 puits de pétrole et de gaz hors service en Alberta pourraient s’échelonner sur… 2 830 ans. C’est du moins ce qu’a récemment laissé entendre le responsable de ce dossier à l’agence albertaine de réglementation de l’énergie, Rob Wadsworth, qui a également déploré la faiblesse des lois en vigueur, qui mène la province vers un désastre écologique et financier. La restauration des sites pétroliers coûtera des sommes colossales et les réserves financières constituées à cette fin sont grossièrement insuffisantes. Continuer la lecture de « Il faudra 2 830 ans pour restaurer les sites pétroliers de l’Alberta »