L’énergie pétrolière américaine en six tableaux

On reproche souvent aux estimations de la production pétrolière de ne reposer que sur le volume de la production, en barils, plutôt que sur son contenu énergétique réel. Le détail a son importance, parce que le pétrole que l’on extrait de nos jours est de moins bonne qualité qu’avant. À quantité égale, un pétrole de très mauvaise qualité – comme le pétrole de schiste – peut fournir de 20 à 25 % moins d’énergie qu’un excellent brut. Une étude publiée ce mois-ci innove en montrant l’évolution récente et à venir de la production pétrolière américaine exprimée en contenu énergétique. Continuer la lecture de « L’énergie pétrolière américaine en six tableaux »

Le plastique, avenir de l’industrie pétrolière

Vous pensez que la transition énergétique sonnera bientôt le glas du pétrole? Peu probable. L’industrie pétrolière a déjà une stratégie de défense parfaitement au point, qui consiste à stimuler la production de plastique pour maintenir et faire croître la consommation mondiale d’hydrocarbures. Aux États-Unis seulement, les investissements pétrochimiques ont atteint 185 milliards de dollars ces dernières années. Des masses de plastique s’apprêtent à déferler sur la planète. Continuer la lecture de « Le plastique, avenir de l’industrie pétrolière »

Le fonctionnement des raffineries de pétrole

Les raffineries de pétrole décomposent le pétrole brut en divers composants relativement légers, connus sous le nom de « produits intermédiaires » qui sont ensuite assemblés pour produire une variété de produits finis au contenu normalisé, dont les plus connus sont l’essence, le diesel et le carburéacteur (carburant pour avions à réaction). Cette transformation se fait en plusieurs étapes, qui visent chacune à extraire un peu plus d’hydrocarbures utiles du brut. La partie qui résiste à tous les efforts de raffinage forme le mazout, un carburant industriel dense et visqueux, ainsi que le coke de pétrole, un résidu solide analogue au charbon. Continuer la lecture de « Le fonctionnement des raffineries de pétrole »

L’Alberta vend-il son pétrole à perte?

Le prix du pétrole de l’Alberta a plongé à 11,43 dollars le baril le 20 novembre dernier. En fait, il s’est négocié à des prix exceptionnellement bas pendant tout l’automne, au point que les analystes se demandent s’il ne s’est pas vendu à perte à certaines occasions compte tenu de tous les frais. Cette situation s’explique par plusieurs raisons dont certaines sont temporaires, mais d’autres structurelles. Continuer la lecture de « L’Alberta vend-il son pétrole à perte? »

Comprendre la crise des carburants maritimes

La nouvelle norme internationale sur les carburants maritimes est l’un des plus grands défis jamais affrontés par l’industrie pétrolière. Les raffineries ne sont pas prêtes à fournir les quantités voulues de carburant à faible teneur en soufre et ne savent pas que faire des quantités croissantes de brut fortement soufré qui arrive sur le marché. En fait, le carburant diesel pourrait venir à manquer, avec d’importantes répercussions sur les prix de toute la chaîne des produits pétroliers, y compris l’essence. Portrait d’une crise annoncée. Continuer la lecture de « Comprendre la crise des carburants maritimes »

Le cours du pétrole repart à la baisse

Il est de bon ton, depuis quelques mois, d’annoncer que le prix du baril de pétrole montera bientôt à 100, 200, voire 400 dollars. L’analyste pétrolier Art Berman estime pour sa part que le cycle haussier actuel touche à sa fin. Non seulement la crise iranienne est en voie d’être résolue, mais de plus la production mondiale a tellement augmenté en 2018 que les stocks ont recommencé à augmenter. Dans les prochains mois, le cours du pétrole ne va pas s’effondrer, mais il aura tendance à diminuer. Continuer la lecture de « Le cours du pétrole repart à la baisse »

Le prix du diesel est-il vraiment trop élevé?

Les manifestations prévues en France le 17 novembre canaliseront une grande variété de frustrations, mais qu’en est-il au juste de leur déclencheur, la hausse du prix du carburant diesel? Une comparaison de prix du gazole et de l’essence montre que celui-ci représente encore un aubaine, si l’on tient compte de son contenu énergétique 12 % supérieur à celui de l’essence. Par ailleurs, les données historiques montrent que le prix du carburant demeure raisonnable par rapport au pouvoir d’achat des Français. Continuer la lecture de « Le prix du diesel est-il vraiment trop élevé? »