Comment l’URSS de Gorbatchev voyait sa situation énergétique

Nous sommes à la fin de 1986. Mikhail Gorbatachev lance l’URSS sur la voie de la glasnost (transparence) et les chercheurs soviétiques rédigent des brochures officielles sur les défis qu’affronte leur pays. Parmi ceux-ci, l’académicien Anatoli P. Alexandrov, qui fait le point sur la situation du secteur énergétique de l’URSS.  Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, tout y passe. Petit détail : l’auteur est le concepteur principal du réacteur nucléaire RBMK, qui vient d’exploser à Tchernobyl. La brochure en anglais, que je reproduis intégralement ici, est un curieux mélange de propagande et d’aveux candides. Continuer la lecture de « Comment l’URSS de Gorbatchev voyait sa situation énergétique »

Recension : J’arrête le plastique

Anne Thoumieux m’a gentiment fait parvenir son livre, J’arrête le plastique, paru en mai aux éditions Leduc. Le blogue d’aujourd’hui prendra donc une pause de sa formule habituelle pour en faire un compte-rendu. En prime : quelques impressions sur un autre livre récent, Heureux les escargots, un ouvrage de fiction que l’auteur, Nashtir Togitichi, m’a également adressé. Continuer la lecture de « Recension : J’arrête le plastique »

Il faudra 2 830 ans pour restaurer les sites pétroliers de l’Alberta

Au rythme actuel, les travaux de fermeture des 250 000 puits de pétrole et de gaz hors service en Alberta pourraient s’échelonner sur… 2 830 ans. C’est du moins ce qu’a récemment laissé entendre le responsable de ce dossier à l’agence albertaine de réglementation de l’énergie, Rob Wadsworth, qui a également déploré la faiblesse des lois en vigueur, qui mène la province vers un désastre écologique et financier. La restauration des sites pétroliers coûtera des sommes colossales et les réserves financières constituées à cette fin sont grossièrement insuffisantes. Continuer la lecture de « Il faudra 2 830 ans pour restaurer les sites pétroliers de l’Alberta »

La Chine se réoriente vers le véhicule à hydrogène

L’avenir appartient-il vraiment aux véhicules électriques? Le gouvernement chinois, lui, n’y croit plus. Il a adopté, en mars dernier, une nouvelle politique qui coupe l’aide accordée jusqu’ici aux véhicules électriques pour la réorienter vers les véhicules à hydrogène munis d’une pile à combustible. Pour la Chine, les VÉ ne sont officiellement plus qu’une solution de transition et l’avenir appartient à l’hydrogène. Cette réorientation, restée inaperçue en Occident, rend l’avenir de la mobilité alternative encore plus incertain. Continuer la lecture de « La Chine se réoriente vers le véhicule à hydrogène »

Émissions canadiennes de GES : les « deux solitudes »

Huit provinces canadiennes sur dix sont en bonne voie d’atteindre leurs engagements de l’accord de Copenhague, soit une réduction de 17 % en 2020 des émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport au niveau de 2005. Malheureusement, ces bons résultats sont annulés par deux provinces, l’Alberta et la Saskatchewan, dont la hausse des émissions est presque symétrique aux gains obtenus ailleurs. Résultat : le Canada va complètement rater sa cible. Continuer la lecture de « Émissions canadiennes de GES : les « deux solitudes » »