Les champs pétroliers, importante source de pollution lumineuse

Vus du ciel, les grands champs pétroliers et gaziers américains sont aussi lumineux la nuit que des grandes villes. Ce problème méconnu de pollution lumineuse est lié au torchage du gaz naturel, qui se trouve habituellement en petites quantités dans le pétrole. Comme son transport ne serait pas rentable, on le brûle à la tête des puits pour éviter que le méthane qu’il contient soit directement libéré dans l’air. Continue reading « Les champs pétroliers, importante source de pollution lumineuse »

Une courte histoire du pétrole : 1. Des origines à l’ère moderne

Ce court survol de l’histoire du pétrole est destiné à un livre que je rédige à temps perdu. C’est un récit guidé par la géologie, qui ne s’intéresse pas à la géopolitique du pétrole, mais présente plutôt les jalons des techniques, de la production et de l’essor des principales zones pétrolières. J’espère recueillir des commentaires permettant d’améliorer la version finale.

Le pétrole est connu depuis la nuit des temps. Sa première utilisation connue remonte à 35 000 ans, en Syrie. Avant son exploitation systématique, il arrivait que de petits gisements affleurent en surface ou suintent le long de parois rocheuses. La région de Bakou, sur les rives de la mer caspienne, était connue pour ses flammes éternelles alimentées par de l’argile naturellement imprégnée de pétrole. On retrouvait jadis de petites flaques de bitume partout dans le monde et nos ancêtres en ont fait un usage important. Continue reading « Une courte histoire du pétrole : 1. Des origines à l’ère moderne »

Les luddites, précurseurs de la décroissance et du low tech

Peu connue dans le monde francophone, l’histoire du mouvement luddite mérite pourtant d’être mieux connue. À partir de 1811, ces ouvriers anglais protestèrent contre la dégradation de leurs conditions de travail en détruisant des machines. Ils ont été accusés d’être technophobes, mais ils s’opposaient en réalité à la nouvelle logique capitaliste qui déqualifiait le travail, réduisait la qualité et accaparait tous les bénéfices. À l’ère d’Uber et de la robotisation, leur lutte apparaît d’une étonnante modernité. Continue reading « Les luddites, précurseurs de la décroissance et du low tech »

Coût d’une transaction Bitcoin : 300 kWh

La consommation élevée d’électricité du Bitcoin pourrait être encore plus élevée qu’on le croit. C’est du moins le résultat d’une nouvelle étude menée le chercheur hollandais Alex de Vries, qui estime de plus que la consommation par transaction pourrait encore tripler cette année. Le Bitcoin pourrait dès cette année dépenser autant d’énergie que petites nations industrielles comme l’Irelande ou l’Autriche. Et le coût par transaction peut représenter des semaines ou des mois de consommation électrique. Continue reading « Coût d’une transaction Bitcoin : 300 kWh »

Du baril de whisky au baril de pétrole

Pourquoi la production de pétrole se mesure-t-elle en barils? La réponse n’est pas évidente, surtout compte tenu du fait que le baril n’est une unité de mesure officiellement reconnue ni dans le système métrique ni dans le système américain. Pourtant, le baril apparaît très tôt dans l’histoire pétrolière et demeure la référence dans la mise en marché du pétrole, même si la production, elle, se mesure le plus souvent en mètres cubes ou en tonnes! Continue reading « Du baril de whisky au baril de pétrole »

L’autre bombe à retardement de l’industrie pétrolière albertaine

Les gaz à effet de serre ne constituent pas le seul cadeau empoisonné de l’industrie pétrolière. L’Alberta pourrait compter jusqu’à 250 000 puits de pétrole abandonnés et plus de 25 000 hectares de bassins de décantation fortement contaminés. Ce legs toxique est soumis à très peu de surveillance et l’industrie pétrolière montre très peu d’empressement à nettoyer ce saccage. En fait, il est à peu près certain que les contribuables canadiens vont devoir un jour assumer l’essentiel de la note, en raison de l’incroyable laxisme du gouvernement albertain. Continue reading « L’autre bombe à retardement de l’industrie pétrolière albertaine »

Qui a clandestinement repris la production du CFC-11?

Le CFC-11 fait un retour aussi inattendu que préoccupant. Cet aérosol, interdit par le protocole de Montréal en 1987, est l’un des chlorofluorocarbones responsables de la destruction de la couche d’ozone. Or, sa concentration dans l’atmosphère ne diminue pas aussi vite que prévu depuis 2012, selon les travaux d’une équipe de recherche dirigée par Stephen A. Montzka, de la NOAA. Ceci ne peut avoir qu’une seule explication : quelqu’un, quelque part, a clandestinement et massivement repris la production. Continue reading « Qui a clandestinement repris la production du CFC-11? »