Retour d’expérience du premier appel d’offres combinant solaire et éolien

Le blogue Allemagne Énergie rapporte que l’éolien n’a pas fait recette en Allemagne lors du dernier appel d’offre pour de nouvelles tranches d’énergie renouvelable cette année. Le solaire semble avoir pris l’avantage point de vue coût, mais on peut se demander si cette concentration dans le PV ne va pas exacerber les problèmes d’équilibrage de l’offre et de la demande. (PG)

Allemagne Energies

Le premier appel d’offres bi-technologies photovoltaïque et éolien terrestre s´est avéré un échec. Seules des offres « photovoltaïque » ont été retenues avec une valeur de référence moyenne de 4,67 c€/kWh. En revanche aucune des 18 offres « éolien terrestre » n’a reçu l’adjudication.

Répondant à un souhait de la commission européenne, l´Allemagne prévoit deux fois par an des appels d´offres pilotes de 200 MW chacun, ouverts à des projets d’éoliennes terrestres et d’installations solaires photovoltaïques /1/.

Les résultats  du premier appel d’offres bi-technologies, lancé en février 2018 ont été publiés par l´agence fédérale de réseau (Bundesnetzagentur) le 12 avril 2018 /2/. Seules des offres « photovoltaïque » ont été retenues avec une valeur de référence moyenne de 4,67 c€/kWh. Les offres retenues varient entre 3,96 c€/kWh et 5,76 c€/kWh. La valeur de référence moyenne du dernier appel d´offres purement « photovoltaïque » en février 2018 était avec 4,33 c€/kWh légèrement inférieur /3/.

Les conditions de participation au premier…

Voir l’article original 460 autres mots

« Il faut sortir du déni écologique » – Dominique Bourg

Le blogue Journal d’un jeune écologiste fait ce compte-rendu détaillé d’une récente communication de Dominique Bourg, philosophe et écologiste réputé de l’Université de Lausanne, en Suisse. (PG)

Journal d'écologie critique

 » Les nouvelles prévisions en matière de changement climatique s’orientent vers le scénario du pire, et l’objectif d’un réchauffement limité à 2° semble de plus en plus inatteignable. Pour faire face à ce qu’il faut bien appeler une accumulation de représentations décalées et d’inertie, il nous faudrait procéder à une ambitieuse remise à jour institutionnelle, que rien n’annonce.

La manière dont nous nous représentons le monde est nécessairement mal ajustée. Eu égard aux flux qui le façonnent nous sommes comme des soldats ne percevant d’un conflit en cours que le tumulte autour d’eux, et cherchant néanmoins à en inférer l’issue finale de la bataille. Il y a là un état de fait indépassable, une marque…

Voir l’article original 1 383 autres mots

Compétitivité des carburants de synthèse pour le transport maritime en 2040

Le transport maritime international est actuellement responsable d’environ 2,1 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et de quantités considérables de polluants soufrés. Pourra-t-on bientôt remplacer le diesel par des carburants de synthèse? Une récente étude réalisée par l’Université technique de Lappeenranta, en Finlande, a évalué les coûts probables de divers carburants à l’horizon 2040 et a conclu à des prix de 10 à 25 % plus élevés que dans le contexte actuel. La différence est jouable avec une réglementation internationale appropriée. Continuer la lecture de « Compétitivité des carburants de synthèse pour le transport maritime en 2040 »

Évaluer la soutenabilité des scénarios de transition énergétique

Les grands scénarios de transition énergétique sont-ils vraiment aussi soutenables qu’on le prétend? Tiennent-ils réellement compte de tous les critères voulus de justice sociale et de respect des limites planétaires, ou se contentent-ils de limiter les émissions de CO2? Une équipe finlandaise dirigée par Michael Child s’est récemment penchée sur ces délicats enjeux. Elle a évalué les scénarios existants et proposé quelques garde-fous pour l’élaboration des prochains plans de transition. Continuer la lecture de « Évaluer la soutenabilité des scénarios de transition énergétique »

Non, la batterie de Tesla n’a pas sauvé l’Australie du blackout

La nouvelle batterie géante de 100 MW installée par Tesla en Australie du Sud a-t-elle vraiment sauvé le réseau électrique d’un blackout en décembre dernier? La nouvelle a été reprise dans les médias du monde entier, mais une analyse plus poussée de l’événement révèle que le rôle de la batterie dans la gestion de cette crise a finalement été modeste. Un autre rappel du fait qu’il faut se méfier des annonces trop triomphales, car elles reposent souvent sur une compréhension tronquée des enjeux. Continuer la lecture de « Non, la batterie de Tesla n’a pas sauvé l’Australie du blackout »

L’Égypte ancienne a réagi aux changements climatiques

La fin de l’âge de bronze a été marquée par un climat très chaud, de graves sécheresses, des migrations massives et par l’effondrement en cascade des civilisations du Moyen-Orient. Seul le Nouvel Empire égyptien a pu se maintenir un moment. Des travaux archéologiques récents montrent que les anciens Égyptiens ont réagi à la crise en réformant massivement leur agriculture, ce qui leur a permis de gagner du temps face à la montée du chaos. Continuer la lecture de « L’Égypte ancienne a réagi aux changements climatiques »

Sables bitumineux de l’Alberta : un plafond d’émissions rempli de trous

En vertu d’une entente signée en 2016, l’Alberta s’est engagée à limiter à 100 millions de tonnes par année les émissions de gaz à effet de serre liés à l’exploitation des sables bitumineux. On a beaucoup critiqué ce seuil, jugé beaucoup trop élevé. Mais il apparaît maintenant que cette « limite » comporte d’importantes échappatoires – l’équivalent des émissions d’un petit pays comme le Costa Rica ou le Nicaragua. Continuer la lecture de « Sables bitumineux de l’Alberta : un plafond d’émissions rempli de trous »

Que valent les projections de production pétrolière?

Que valent les projections de production pétrolière de l’Agence internationale de l’énergie? Une étude récente s’est penchée sur le sujet, suivant l’évolution des données publiées dans les rapports annuels World Energy Outlook (WEO) de 2000 à 2016 et comparant ces projections aux résultats réels observés depuis. Il apparaît que la marge d’erreur demeure significative et que les décideurs politiques devraient mieux tenir compte de cette incertitude, notamment celle qui concerne le pétrole non conventionnel et la production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Continuer la lecture de « Que valent les projections de production pétrolière? »

Tesla au bord de l’abîme (2)

Depuis la parution de mon article de la semaine dernière, Tesla a publié les statistiques de production de ses voitures pour le premier trimestre de 2018. Présentés comme satisfaisants, ces résultats peinent à masquer des problèmes persistants de production. Plus grave encore, ils suggèrent un plafonnement, voire une chute de la demande pour les véhicules de Tesla. Elon Musk a une fois de plus annoncé qu’il dormirait à l’usine, ce qui souligne sa propre inquiétude. Continuer la lecture de « Tesla au bord de l’abîme (2) »

Le krill contribue à la fragmentation du plastique marin

Le krill joue un rôle important dans la fragmentation du plastique marin flottant. C’est là l’étonnant résultat d’une étude menée par une équipe australienne, qui vient de découvrir que ce minuscule crustacé océanique réduit en fragments encore plus petits le plastique qu’il ingère, ce qui facilite probablement son absorption et son accumulation le long de la chaîne alimentaire. C’est la première fois qu’une étude décrit un tel phénomène de fragmentation par digestion. Continuer la lecture de « Le krill contribue à la fragmentation du plastique marin »