Du pétrodollar au pétroyuan?

À partir du 2 avril 2018, la Bourse internationale de l’énergie de Shanghai offrira des contrats à terme sur le pétrole libellés en yuans – la devise chinoise. Bien que peu publicisée, cette nouvelle est un véritable coup de tonnerre dans le monde de l’approvisionnement pétrolier, où le dollar américain sert de devise de référence depuis des décennies. Il s’agit d’un enjeu considérable pour la Chine et à terme, on pourrait assister à une importante restructuration des marchés. Continuer la lecture de « Du pétrodollar au pétroyuan? »

Faible impact des renouvelables sur les carburants fossiles en Chine

La Chine s’est lancée dans un vaste programme de déploiement d’énergies renouvelables. Mais ces énergies propres remplacent-elles vraiment les énergies fossiles ou ne font-elles que s’y ajouter? Deux chercheurs chinois se sont penchés sur la question et notent que la substitution demeure limitée, bien qu’elle dépasse ce qui a été observé ailleurs dans le monde. Continuer la lecture de « Faible impact des renouvelables sur les carburants fossiles en Chine »

Comment le pétrole n’a pas sauvé les baleines

Selon une idée répandue, les nouvelles formes d’énergie se substituent « naturellement » aux plus anciennes, parce qu’elles sont efficaces. Un exemple de cette tendance présumée est celui des baleines, qui auraient été sauvées de l’extinction par l’arrivée de l’industrie pétrolière à partir de 1860. Pas si vite, écrit Richard York. En réalité, le pétrole a facilité une importante relance de l’industrie baleinière, illustrant selon lui combien la technologie est impuissante à résoudre les problèmes environnementaux. Continuer la lecture de « Comment le pétrole n’a pas sauvé les baleines »

Une étude confirme le lien entre le réchauffement de l’Arctique et le froid polaire aux USA

Comment expliquer les vagues de froid arctique aux latitudes moyennes? Une théorie émergente, décrite dans le blogue Global-climat, explique que les températures élevées de l’Arctique affaiblissent le gradient de température nord-sud. Avec comme conséquence un courant-jet affaibli qui a tendance à onduler davantage, permettant des déplacements vers le sud des masses d’air polaires. Ces méandres peuvent d’ailleurs aussi bien favoriser un flux d’air chaud vers le nord. Les épisodes de chaleur et de froid extrêmes seraient donc susceptibles de persister plus longtemps. (PG)

global-climat

Des scientifiques de l’Université Rutgers et de l’Atmospheric and Environmental Research (AER) confirment le lien entre l’élévation des températures de l’Arctique et la fréquence des conditions hivernales extrêmes aux États-Unis.

Une nouvelle étude publiée dans Nature Communications se penche sur les derniers hivers de l’hémisphère nord marqués par un fort contraste entre un Arctique chaud et des continents froids.

Le réchauffement planétaire dû aux gaz à effet de serre est censé favoriser les phénomènes météorologiques extrêmes, les vagues de chaleur et les sécheresses ainsi que de fortes précipitations. Cependant, au cours des deux ou trois dernières décennies, l’Amérique du Nord et l’Eurasie ont connu des vagues de froid extrêmes et d’importantes chutes de neige en hiver.

Ce que l’on sait, c’est que le réchauffement est particulièrement marqué dans le grand nord. Ce qui reste à démontrer, c’est que la circulation atmosphérique s’en trouve perturbée. Il s’agit d’un sujet actif de recherche, qui…

View original post 971 autres mots

Les émissions mondiales de CO2 repartent à la hausse

En 2017, la croissance de la production énergétique mondiale a été dominée par les carburants fossiles, notamment par un retour en force du charbon. En conséquence, les émissions de CO2, qui étaient assez stables depuis trois ans, ont augmenté de 1,4 % l’année dernière. Il s’agit là des principaux constats du nouveau rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie (IEA) sur le statut mondial de l’énergie et des émissions de gaz carbonique, qui montre une dégradation de presque tous les indicateurs. Continuer la lecture de « Les émissions mondiales de CO2 repartent à la hausse »

Palmarès des métaux « critiques »

Il est difficile de parler de l’épuisement des ressources. D’une part, les méthodes de calcul ne sont pas normalisées et donnent des résultats disparates. D’autre part, les méthodes basées seulement sur les réserves ne tiennent pas compte de la pression créée par la demande croissante, les problèmes de débit et l’impact écologique de l’extraction. C’est pour utiliser une méthodologie uniforme et combler ces manques que des chercheurs préconisent maintenant le recours au concept de « criticité ». Continuer la lecture de « Palmarès des métaux « critiques » »

L’industrie automobile mise en garde contre la pénurie de cobalt

L’industrie automobile européenne a compris « trop tard » que la Chine détient maintenant la majorité des réserves mondiales de cobalt et que cela limite leurs aspirations en matière de véhicules électriques. C’est ce qu’a déclaré hier Ivan Glasenberg, président de Glencore, le plus gros producteur mondial de cobalt, lors d’une rencontre internationale sur les ressources tenues à Lausanne, en Suisse. Continuer la lecture de « L’industrie automobile mise en garde contre la pénurie de cobalt »