Tesla au bord de l’abîme (3)

Nous avons maintenant assez de recul pour analyser la communication du 2 mai sur l’état des revenus de Tesla et ses conséquences. Cette présentation a été étonnante à bien des égards, en particulier par l’attitude cavalière d’Elon Musk envers les questions des courtiers financiers qui lui ont permis de se financer jusqu’ici. Ce genre d’arrogance aurait valu un renvoi immédiat à n’importe quel autre chef d’entreprise. Mais la partie vraiment inquiétante de cette communication réside non pas dans ce qui a été dit, mais dans ce qui a été passé sous silence et qui tue toute possibilité de croissance pour Tesla. Continuer la lecture de « Tesla au bord de l’abîme (3) »

Épuisement accéléré du pétrole de schiste au Texas

L’expert pétrolier Art Berman n’avait pas de bonnes nouvelles à annoncer aux membres du Texas Energy Council, réunis pour leur 30e symposium annuel le 10 mai dernier. Après avoir rappelé que l’exploitation du pétrole de schiste n’avait jamais été rentable et ne le serait jamais, il annoncé que le dernier secteur où la production est encore en croissance, le bassin Permien, serait épuisé beaucoup plus rapidement que ne le prévoit l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA). Continuer la lecture de « Épuisement accéléré du pétrole de schiste au Texas »

Le rapide essor de l’autobus électrique

Si la diffusion des voitures et des camions électriques reste lente, on ne peut pas en dire autant des autobus électriques, dont l’heure semble venue. En Chine, les véhicules électriques représentaient déjà 17 % de la flotte d’autobus en 2017. Les villes chinoises mettent 9 500 nouveaux autobus électriques en circulation chaque mois. Pour le moment, 99 % des quelque 385 000 autobus électriques du monde roulent en Chine, mais le reste de la planète commence à emboîter le pas. Continuer la lecture de « Le rapide essor de l’autobus électrique »

Accélération de la fonte des glaciers dans l’Arctique russe

Un texte intéressant sur la fonte de glaciers dans l’Arctique russe. C’est plus un indicateur de changement qu’une menace en soi, mais c’est un nouvel élément dans le débat (PG)

global-climat

Dans l’Arctique russe, la perte de masse des glaciers a presque doublé au cours de la dernière décennie, d’après une étude de l’Université Cornell. 

L’Arctique s’est réchauffé à un rythme particulièrement soutenu au cours des dernières décennies. Cette région du globe se réchauffe à un rythme deux à trois fois plus rapide que la moyenne mondiale. Un phénomène connu sous le nom d’amplification arctique favorisé par le déclin de la glace de mer.

Les glaciers de l’Arctique sont aussi impactés par ce réchauffement mais ne réagissent pas de manière homogène. Rappelons que les glaciers, à la différence de la glace de mer, se forment à la surface des terres. Des études antérieures ont montré que les glaciers dans le nord du Canada semblaient rétrécir plus rapidement que dans certaines parties du nord de la Russie.

600px-Frozen_Franz_Josef_Land_-_NASA_Earth_Observatory Terre François-Joseph. Source : NASA Earth Observatory.

Les glaciers de la terre François-Joseph, un archipel russe…

Voir l’article original 397 autres mots

50,2 °C, record mondial de température pour un mois d’avril

Le lundi 30 avril, la température a atteint 50,2 °C dans la région de Nawabshah, au Pakistan. Il s’agit d’un record mondial de température pour un mois d’avril dans le monde. On rapporte de nombreux cas de coups de chaleur et certaines sources officieuses parlent même de nombreux décès. Il s’agissait là du point culminant d’une vague de chaleur qui sévit au Pakistan depuis le mois de mars, quand le mercure a atteint 45,5 °C. Continuer la lecture de « 50,2 °C, record mondial de température pour un mois d’avril »

Moins de faillites dans l’industrie pétrolière américaine

La baisse des cours du pétrole et du gaz a provoqué une hécatombe chez les producteurs au cours des dernières années, mais la tendance semble se résorber. C’est du moins ce que rapporte Haynes and Boone, une firme texane spécialisée dans le droit des affaires, qui publie un bulletin mensuel sur le sujet. La valeur totale de ces faillites augmente aussi moins vite qu’avant, même si elle demeure très élevée. Continuer la lecture de « Moins de faillites dans l’industrie pétrolière américaine »

La fusion reviendra plus cher que les renouvelables

La fusion nucléaire ne sera jamais exploitée commercialement, estime le chercheur italien Giuseppe Cima. Une partie du problème est lié à l’extrême lenteur des progrès de sa mise au point. Mais plus grave encore, la fusion exige de par sa nature même des équipements massifs et complexes. L’énergie produite commercialement dans une centrale à fusion coûtera plus cher que celle produite dans une centrale nucléaire, qui est elle-même déjà plus chère que l’électricité solaire ou éolienne. La fusion est donc plombée par ses coûts avant même d’avoir vu le jour. Continuer la lecture de « La fusion reviendra plus cher que les renouvelables »