Chute de 75 % de la production pétrolière américaine d’ici 2040?

La production pétrolière américaine ne pourra pas poursuivre une croissance soutenue jusqu’en 2050, comme l’affirme l’Agence d’information sur l’énergie (EIA). Selon Charles A. S. Hall, spécialiste de l’écologie systémique et Jean H. Laherrère, géologue pétrolier, la production devrait rapidement décliner et se situer à la moitié ou le quart des niveaux prévus par l’EIA dès 2040. Les deux hommes, figures très connues de la réflexion sur l’énergie, ont présenté hier leurs travaux devant la Société américaine de chimie. Nous en résumons ici les principaux constats.

Dans leur présentation, les deux chercheurs reprochent à l’AIE d’utiliser une méthodologie fautive pour prévoir la production future des champs de pétrole et de gaz de schiste. La principale erreur de l’agence consiste à étendre à l’ensemble des gisements les données de l’exploitation réalisée jusqu’ici. Or, ceci ne tient pas compte du fait que l’industrie fore d’abord les secteurs les plus productifs et qu’une bonne proportion des champs ne contient en réalité pas assez de pétrole pour justifier les futurs forages.

Oil prod forecast 2050
Production américaine de pétrole, en mbj. La ligne verte continue représente la production passée (réelle) et la ligne pointillé verte, la projection de Hall et Laherrère. Les autres pointillés sont les projections de diverses éditions du Annual Energy Outlook de l’EIA.

Les chercheurs observent que tous les champs pétroliers américains ont connu un déclin présentant une courbe semblable, déjà décrite par le géologue M. King Hubbert en 1956. En appliquant cette courbe de déclin à la production de pétrole et de gaz de schiste plutôt qu’en supposant sans fondement que la productivité demeurera constante, on en arrive à des conclusions très différentes de celles de l’EIA, dont les résultats présentent une grande incertitude et varient parfois d’un analyste à l’autre.

Hall et Laherrère justifient cette approche en publiant les courbes de production de nombreux champs pétroliers actuels et « historiques » aux États-Unis. Ils montrent tous des courbes se rapprochant du modèle de Hubbert. Le cycle de vie des champs de pétrole de schiste est plus court que celui des champs conventionnels, mais la forme de la courbe reste essentiellement la même.

Gas prod forecast 2050
Production américaine de gaz, en Tcf. La ligne jaune continue représente la production passée (réelle) et la ligne pointillé jaune, la projection de Hall et Laherrère.

L’EIA prévoit une augmentation lente, mais constante de la production pétrolière américaine jusqu’en 2050. La production de pétrole devrait selon elle atteindre 12 millions de barils par jour en 2040. Hall et Laherrère ne prévoient que 3 mbj seulement. Quant à la production de gaz naturel, que l’EIA estime à 40 Tcf en 2040, elle devrait plutôt être de l’ordre de 20 Tcf seulement. Un Tcf (1000 milliards de pieds cubes) est une mesure américaine valant 28,3 millions de mètres cubes).

Source :

Laherrère et Hall 19 mars 2018 (PDF, 24 pages)

One thought on “Chute de 75 % de la production pétrolière américaine d’ici 2040?”

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s