Nouvelle technique de fracturation «cubique»

L’industrie pétrolière expérimente actuellement une nouvelle technique de fracturation hydraulique en trois dimensions, permettant de pulvériser d’immenses volumes de roche-mère en une seule étape. Ces efforts d’innovation – et de réduction des coûts – sont menés par la firme canadienne Encana, sur des sites des bassins de Montney, à la limite de l’Alberta et de la Colombie-Britannique, et du Permien, au Texas.

Fracturation cubique

En fracturation cubique, on ne travaille plus un puits à la fois : on traite tout un secteur comme un seul et même « volume » à traiter de manière coordonnée, avec plusieurs équipes de forage. En pratique, on creuse simultanément jusqu’à 28 puits dans une région de deux kilomètres de côté et de plus de 1000 mètres de profondeur, en ciblant plusieurs couches distinctes de formations rocheuses contenant du pétrole. La roche est ensuite soumise à une pression de liquide suffisante pour la pulvériser.

Dans le bassin Permien, où le forage moyen coûte de 6 à 7,8 millions $, cette nouvelle approche aurait permis de réduire les coûts à une fourchette comprise entre 3,5 et 4 millions $. Ceci réduit bien entendu le coût de revient du pétrole produit. Encana compte maintenant étendre cette technique à l’ensemble de sa production et le reste de l’industrie semble aussi vouloir l’adopter. Un autre producteur, QEP Resources parle d’une méthode de forage « de style réservoir » (tank-style).

En plus de réduire les coûts, la technique permet de récupérer plus de pétrole dans un secteur donné. Encana espère augmenter son rendement d’environ 25 % dans le Bassin Permien.

Les chercheurs qui s’intéressent aux relations entre la fracturation hydraulique et les tremblements de terre sont toutefois inquiets. Il existe un rapport direct entre le volume de liquide de fracturation injecté dans le sol et les risques de séismes. La fracturation « cubique », qui repose sur l’injection d’immenses volumes de liquide, semble devoir présenter un danger supplémentaire.

Sources :

 

One thought on “Nouvelle technique de fracturation «cubique»”

  1. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme… disait
    F.Rabelais (15e16e siècle)
    Avons -nous jamais progressé depuis ???
    Merci.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s