La température de l’Arctique 25 degrés au-dessus de la normale

L’extrémité nord du Groenland a connu des températures exceptionnellement chaudes les 19 et 20 février dernier. L’écart de température avec la normale a atteint jusqu’à 25 °C et la température a dépassé le point de congélation pendant près de 24 heures d’affilée, une anomalie extrême en hiver sous ces latitudes où le soleil s’est couché en octobre et ne reviendra pas avant mars.

Temp Arctique 20 fév 2018
La situation au Pôle Nord au début de la semaine.

La station météorologique où ces températures ont été enregistrées, celle du Cap Morris Jesup, n’est située qu’à 650 km du Pôle Nord. La température devrait y être d’environ -30 °C en cette saison, mais toutes les zones arctiques situées au-dessus du 80e parallèle connaissent en moyenne un temps 6 °C au-dessus de la normale depuis le début de l’année, avec des pointes à +14 °C. Il s’agit d’un record pour cette région du monde.

Ces anomalies, qui étaient rarissimes dans le passé, se font de plus en plus fréquentes depuis quelques années. On a connu deux épisodes comparables de temps doux en 2011 et en 2017. Mais le record du 20 février risque de ne pas tenir longtemps : le Groenland attend une autre vague de chaleur ce week-end, cette fois-ci de 25 à 35 °C au-dessus de la normale.

En Alaska aussi

L’Alaska connaît également un temps exceptionnellement doux, puisque la température a atteint -1 °C à Utqiaġvik mardi, soit 22 °C au-dessus de la normale. Le couvert de glace sur l’océan arctique est de loin leplus faible jamais enregistré dans ce secteur à cette période de l’année. Ceci a des conséquences sur les riverains, puisque l’absence de glace permet aux tempêtes hivernales de battre la côte, provoquant une forte érosion des berges.

Selon la NOAA, la quantité de glace était la plus faible jamais enregistrée partout en Arctique en janvier. Ceci correspond aux projections établies par les climatologistes ces dernières années, mais cela signifie aussi qu’on ne pourra plus miser sur des couverts de glace assurés à l’avenir. Les anomalies des derniers jours sont encore rares, mais semblent devoir devenir de plus en plus fréquentes à l’avenir.

Source :

Arctic temperatures soar 45 degrees above normal, flooded by extremely mild air on all sides

5 réflexions sur “La température de l’Arctique 25 degrés au-dessus de la normale”

  1. bonjour je ne vous crois pas de plus en plus marre de ce genre d’info à la paris match le poids de mots et des photos uniquement pour faire le buzz du scoop et attirer l’attention.aujourdhui linfo c’est du sensationnalisme et l’auditeur credule naif se contente de tout gober ! au revoir

    J’aime

  2. Pareil ! Il n’y a aucune raison de ne pas « croire » à cette info . On peut se poser le question sur la fréquence et la durée du phénomène Mais ne pas croire …..?!

    J’aime

  3. La question est-elle d’ancrer ce sujet dans un système de croyance (oui je crois / non je ne crois pas) ou plutôt de constater la réalité de manière scientifique puis d’en tirer les conséquences pour soi et la collectivité ?

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s