La transition énergétique prendra… 363 ans

Ken Caldeira, un climatologue du Carnegie Institution for Science, a calculé il y a 15 ans que pour atteindre nos objectifs de réduction de gaz à effet de serre, il faudrait ajouter chaque jour, de 2000 à 2050, l’équivalent d’une centrale nucléaire en énergie propre. Le MIT Technology Review rapporte aujourd’hui que Caldeira a récemment calculé où nous en étions rendus. Résultat : au rythme actuel, la transition énergétique ne sera pas terminée avant 363 ans. Continue reading « La transition énergétique prendra… 363 ans »

Le mur à fruits, ancêtre low tech de la serre

Avant les serres chauffées en verre, il y a eu les murs à fruits. Cette technique passive, qui n’utilisait que la chaleur du soleil, s’est diffusée partout dans le nord de l’Europe à partir du XVIe siècle. Les maraîchers y ont massivement eu recours jusqu’à la fin du XIXe siècle. L’ajout de panneaux en verre aux murs existants a progressivement mené à l’invention de la serre moderne vers 1890. La recherche de solutions moins énergivores ranime actuellement l’intérêt pour le mur à fruits. Continue reading « Le mur à fruits, ancêtre low tech de la serre »

Les batteries limiteront l’électrification des transports

L’électrification des transports se fera-t-elle à l’échelle et à la vitesse suggérée par les partisans des véhicules électriques? Rien n’est moins sûr, a expliqué Fabien Perdu, chercheur en génie au CEA Grenoble, lors du Troisième séminaire international sur l’énergie, un discret rassemblement d’experts indépendants sur l’énergie, tenu en mars 2016 à l’École de Physique des Houches, en France. Selon lui, les batteries demeurent le maillon faible de l’électrification. Continue reading « Les batteries limiteront l’électrification des transports »

Le charbon aurait provoqué la pire extinction de l’histoire de la Terre

Et si la plus violente extinction de l’histoire de notre planète était liée à la combustion du charbon? Cette nouvelle hypothèse, émise par le géologue Benjamin Burger de l’Université de l’Utah, explique l’origine de la catastrophique extinction Permien-Trias, il y a 252 millions d’années, par la combustion spontanée d’une grande partie du charbon qui s’était accumulé durant l’une des périodes géologiques antérieures, celles du carbonifère. Continue reading « Le charbon aurait provoqué la pire extinction de l’histoire de la Terre »

Des preuves d’un jet stream plus variable en Europe

Le courant-jet, ce vent puissant qui circule d’ouest en est à haute altitude aux latitudes moyenne, permet normalement de confiner l’air froid aux zones arctiques. Cette protection est particulièrement efficace en Europe. Mais les changements climatiques provoquent de l’instabilité dans le courant-jet, ce qui favorise les conditions météo extrêmes. Le blogue Global climat examine les preuves de cette instabilité croissante. (PG)

global-climat

Des phénomènes météorologiques extrêmes ont été observés en Europe ces dernières décennies, en même temps qu’une accentuation des ondulations du jet stream. Mais il manquait des archives suffisamment anciennes pour se prononcer sur le caractère exceptionnel de cette tendance. C’est désormais chose faite avec une étude qui reconstitue l’évolution du jet stream sur les 300 dernières années.

Grâce aux cernes des arbres des îles britanniques et du nord-est de la Méditerranée, des chercheurs emmenés par Valérie Trouet (Université d’Arizona) nous apportent des éclaircissements intéressants sur la façon dont le jet stream s’est comporté avant l’ère des instruments modernes. L’étude publiée dans Nature Communications permet de remonter à 1725.

La conclusion principale est que la position estivale du jet stream a été un facteur important des extrêmes climatiques en Europe au cours des 300 dernières années. Ce recul permet de dire que les variations latitudinales sont devenues plus fréquentes dans la…

View original post 690 autres mots

Le modèle de transition de Jacobson inapplicable en Angleterre

L’automne dernier, le controversé professeur Mark Z.Jacobson, de l’Université Stanford, publiait un plan de transition vers une énergie décarbonée pour 139 pays. Une récente analyse réalisée par Clara Franziska Heuberger du Imperial College de Londres conclut que le projet de Jacobson néglige de nombreux facteurs et qu’il exposerait l’Angleterre à de fréquents black-out. Les modèles de transition, souligne la chercheure, sont conçus pour répondre à des questions précises et leurs résultats s’avèrent souvent inapplicables en conditions réelles. Continue reading « Le modèle de transition de Jacobson inapplicable en Angleterre »

Le nucléaire inefficace comme réserve d’énergie pilotable

Les énergies intermittentes ont besoin de sources d’énergie pilotables pour compenser leurs périodes de faible production. Le nucléaire peut-il efficacement jouer ce rôle? Craig Morris, fellow de l’Institute for Advanced Sustainability Studies de Potsdam, croit que non. Dans un récent rapport de 57 pages, il décrit les résultats d’un intense débat scientifique qui a eu lieu en Allemagne il y a dix ans. Peu diffusée en dehors du monde germanophone, cette discussion a débouché sur l’abandon du nucléaire allemand. Continue reading « Le nucléaire inefficace comme réserve d’énergie pilotable »