Le drame invisible du plastique atmosphérique

Après les mers et les continents, voilà que le plastique pollue maintenant… l’atmosphère! Une étude récente, menée dans les Pyrénées françaises et publiée dans la revue Nature Geoscience, révèle que même les régions montagneuses isolées sont exposées à une pluie continue de particules de plastique qui sont en suspension dans l’air. Les vents transportent ces particules sur des distances qui atteignent au moins 95 km, et probablement plus. Un phénomène peu visible, dont on commence à peine à mesurer l’ampleur.

L’étude a été dirigée par Steve Allen, de l’Université du Strathclyde (en Écosse) avec la collaboration de chercheurs français. Elle a consisté à recueillir et à caractériser pendant cinq mois la pluie de fines particules de plastique tombée sur une région isolée des Pyrénées, à 20 km de Foix et à 6 km du village le plus proche. Ce choix de site se justifie par son éloignement des grands centres : le plastique qui s’y dépose vient forcément de loin, bien que l’étude n’ait pas cherché à en déterminer l’origine exacte.

Plastiques 2

Les chiffres font frémir. Chaque jour, le site d’étude a reçu une moyenne de 249 fragments, plus 73 morceaux de film et 44 fibres par mètre carré. Autrement dit, chaque mètre carré de cette région a reçu l’équivalent de 133 590 particules de plastique par année, en dépit de son isolement relatif. D’autres études donnent à penser que cette quantité pourrait être beaucoup plus élevée en milieu urbain.

La majorité de ces fragments avait une taille de l’ordre de moins de 100 microns (100 millièmes de millimètre), mais certains fragments atteignaient 300 microns de diamètre et certaines fibres, 700 microns de longueur.

Plastiques 1

Chaque fragment a été caractérisé grâce à un examen spectroscopique. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer que le type de plastique le plus abondant est le polystyrène (environ 40 % du total), suivi du polyéthylène (environ 35 %). Le polystyrène est utilisé dans les emballages (barquettes…) en raison de ses propriétés isolantes, tandis que le polyéthylène est un matériau de choix pour les films (sacs, films alimentaires…). Mais on trouve aussi 18 % de polypropylène, un autre plastique léger utilisé dans les emballages, les textiles et les produits réutilisables.

Les plastiques à faible densité dominent

La forte proportion de polystyrène et de polyéthylène trouvée dans les échantillons (de l’ordre de 75 % du total) ne reflète pas leur part de marché réelle en Europe, qui est de l’ordre de 40 %. Mais ce sont

deux plastiques de relativement faible densité, ce qui facilite sans doute leur transport atmosphérique. Ces plastiques utilisés dans les emballages sont recyclés à 41 % en Europe, mais près de 3,4 millions de tonnes se retrouvent chaque année dans les dépotoirs. L’étude suggère qu’une quantité appréciable se disperse aussi partout dans la nature.

L’industrie mondiale a produit 335 millions de tonnes de plastique (tous types confondus) en 2016, dont 60 produites en Europe. Seules 27,1 millions de tonnes ont été recyclées ou enfouies en Europe. Le reste, 22,9 millions de tonnes a probablement été utilisé dans des produits durables (certains plastiques sont utilisés pendant 50 ans), mais le reste s’est probablement dispersé par voie atmosphérique. Il faudra d’autres études pour en déterminer la proportion exacte. Environ 10 % des plastiques produits dans le monde trouvent également le chemin des océans.

La biodégradation du plastique est très lente, mais elle finit tôt ou tard par produire des microplastiques (de 1 à 5000 microns) et des nanoplastiques (moins de 1 micron).

Source :

Steve Allen et al. Atmospheric transport and deposition of microplastics in a remote mountain catchment

2 réflexions sur “Le drame invisible du plastique atmosphérique”

  1. Ha super, enfin une bonne nouvelle.
    Et on sait quel impact sur la flore, faune, et notre santé tous ces plastics ont ?
    Ils nous protègent de quelle maladie ? ça réduit les risque de cancer ?

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s